WordPress 6.0 arrive bientôt! À quoi s'attendre WordPress 6.0 arrive bientôt! À quoi s'attendre

WordPress 6.0 arrive bientôt! À quoi s’attendre

Bon nombre des utilisateurs de WordPress l’attendaient: WordPress 6.0 arrive! Cette nouvelle version majeure du CMS le plus populaire du monde promet de nombreuses améliorations et nouveautés en matière de convivialité (usability) et de performances. Jetons un œil aux éléments phares de cette nouvelle version.

Rita Ludwig-Helmchen Rita Ludwig-Helmchen · Technical Consultant

Mais d’abord, revenons quelque peu en arrière: quand WordPress 5.0, la dernière version majeure de WordPress, a été publiée en décembre 2018, elle a apporté avant tout une nouveauté qui a suscité l’enthousiasme et de nombreux débats parmi la communauté: l’éditeur Gutenberg.

Cet éditeur de contenu portant le nom de l’inventeur de l’imprimerie moderne Johannes Gutenberg était une réinterprétation totale de l’expérience d’édition et promettait une plus grande flexibilité dans la création et la gestion de contenu. Les «blocs» devaient permettre aux utilisateurs d’intégrer des textes, des images et des fichiers ainsi qu’une multitude de widgets.

L’éditeur Gutenberg n’a pas fait l’unanimité d’emblée parmi la communauté WordPress. Certains utilisateurs trouvaient en effet le travail en blocs assez fastidieux par rapport à l’éditeur WYSIWYG classique TinyMCE. D’autres regrettaient le manque de compatibilité avec les thèmes et plugins déjà utilisés, ou tout simplement le nombre important de bugs survenus au départ. Mais au fil des années, les développeurs clés de WordPress n’ont eu de cesse d’améliorer l’éditeur Gutenberg et ont, par la suite, franchi un grand pas avec la version 5.9 et l’introduction du nouveau thème par défaut Twenty Twenty-Two.

Hinweis
Vous n’êtes pas encore un expert de l’utilisation de WordPress et aimeriez en savoir plus sur ce que le système de gestion de contenu (Content Management System ou CMS) le plus populaire du monde a à offrir? Alors lisez notre article d’introduction de décembre 2021.

Les quatre étapes du projet Gutenberg

L’intégration complète de l’éditeur Gutenberg, jusqu’à maintenant conçu comme un plugin, est un processus toujours en cours, dans lequel on distingue désormais quatre étapes:

  1. La première étape devait faciliter l’édition de contenus avec un système par blocs et s’est achevée avec le lancement de l’éditeur Gutenberg lors de la publication de WordPress 5.0.
  2. Dans la deuxième étape, outre les contenus, d’autres éléments d’une page tels qu’un en-tête, un pied-de-page, etc., devaient aussi pouvoir être édités par blocs. Cette promesse a été tenue, bien qu’avec un net retard, avec le lancement de WordPress 5.9 en janvier 2022.
  3. D’après la feuille de route de développement de WordPress, la troisième étape doit ouvrir une optimisation et un élargissement des fonctions de collaboration. Ainsi, plusieurs Content Managers pourront travailler ensemble sur les contenus de manière plus efficace et intuitive.
  4. La quatrième et dernière étape devrait réjouir les exploitants de sites web suisses puisque le multilinguisme devrait être intégré au cœur de WordPress.

Depuis le lancement du nouveau thème Twenty Twenty-Two, il est possible de créer les pages d’accueil, pages 404 et autres pages de système à partir de modèles. Le style de design de certains éléments peut ainsi être modifié sans devoir changer l’ensemble du thème. Les blocs tels que les paragraphes, colonnes, médias, etc. peuvent par ailleurs être définis un par un ou de manière globale. Et pour les icônes de réseaux sociaux, un élément très important de nos jours, l’éditeur permet de configurer l’écartement extérieur en pixels et en pourcentage, ainsi qu’avec les unités de mesure EM, REM, VW et VH. Les configurations peuvent être enregistrées dans un fichier CSS.

Certes, il existait déjà d’autres plugins et thèmes permettant de créer et modifier des contenus selon un système de blocs ou widgets avant le lancement de l’éditeur Gutenberg, comme le plugin toujours très apprécié Elementor ou le thème Divi. Néanmoins, l’ambition à long terme du projet Gutenberg est de faire de cet éditeur un élément à part entière du cœur de WordPress, rendant l’installation d’un plugin inutile.

Les éléments phares de WordPress 6.0

Opter pour la nouvelle version 6.0 de WordPress permet donc en principe de se passer de page builders supplémentaires tels qu’Elementor ou Divi, non seulement grâce à l’éventail de fonctionnalités de l’éditeur Gutenberg, mais également pour des raisons de performances, puisqu’il n’est plus nécessaire de charger une multitude de scripts, fichiers CSS ou autres éléments.

Mais quelles sont les super nouvelles fonctions et caractéristiques que WordPress propose désormais? Nous allons passer brièvement en revue les nouveautés qui nous paraissent les plus importantes. Les développeurs de WordPress en ont récemment publié une liste complète sur une page d’information dédiée.

Style switcher
Les développeurs de WordPress parlent du Style switcher comme de l’une des nouvelles fonctions clés. Cette fonctionnalité permet de regrouper différents éléments de style dans un block theme. Il suffit ainsi de quelques clics pour modifier intégralement l’apparence de votre site web. Dans les thèmes prenant en charge cette fonction de changement de style, les différents styles sont affichés et peuvent être appliqués en un clic.

Dans l’éditeur de thèmes, le Style switcher est accessible via le menu «Styles» en haut à droite.

Nouveaux blocs
Bien sûr, cette version majeure centrée sur l’éditeur Gutenberg se devait d’offrir de nouveaux blocs de contenu. Parmi les nouveaux blocs figure par exemple le bloc Read more. Les longs paragraphes de texte peuvent ainsi être divisés ou déployés avec un bouton «Poursuivre la lecture».

En complément du bloc Query Loop, actuellement très apprécié sur les blogs, le bloc No results offre la possibilité de définir le texte et le style de texte pour le cas où une requête (query) n’offrirait aucun résultat. Le nouveau bloc Comments Query fonctionne de la même manière que le bloc Query Loop et permet de paramétrer l’apparence des commentaires du blog.

Tandis que le bloc Post Author permet de définir l’affichage de l’avatar de l’auteur, le bloc Post Author Biography intègre le texte de description de l’auteur enregistré.

WordPress tient par ailleurs une liste de tous les Core Blocks qui font partie des plugins de Gutenberg.

Les nouveaux blocs «Post Author» et «Post Author Biography». Le premier permet notamment de définir la taille de l’avatar via le menu de droite.

Des options de mise en page améliorées
Une série de petites optimisations concerne les différents paramétrages de design mis à la disposition des exploitants de sites internet et auteurs pour gérer leurs pages et contenus. Ainsi, les menus de choix des couleurs, de transparence des couleurs et de paramétrage des bordures ont été optimisés. Les possibilités de stylings pour les blocs de groupe entiers ont par ailleurs été élargis (p. ex. typographie).

Modifier les couleurs de certains blocs est possible via un nouveau menu de sélection des couleurs réagencé.

Verrouiller les blocs
Autrefois, lorsqu’un administrateur souhaitait verrouiller certains blocs pour éviter qu’ils soient déplacés ou supprimés par d’autres auteurs, il devait passer par le code. Or, tous les utilisateurs de WordPress ne disposent pas de ces connaissances techniques détaillées. Avec WordPress 6.0, cette option peut désormais être sélectionnée directement dans l’interface utilisateur grâce à la nouvelle fonction Block locking.

Les nouveaux paramètres de blocs permettent de verrouiller certains blocs voire des groupes de blocs entiers.

Exporter des thèmes de blocs
L’exportation des thèmes a également été fortement simplifiée. Il est désormais possible d’exporter le thème modifié en fichier ZIP via l’éditeur. Le thème peut ainsi être téléchargé sur d’autres projets WordPress et donc réutilisé (il remplacera alors le thème par défaut Twenty Twenty-Two). Nos premiers tests à cet égard se sont déroulés sans aucun problème. Nous recommandons de créer le design avec les pages par défaut si l’on souhaite aussi l’utiliser pour d’autres pages.

L’éditeur de thèmes comporte une fonction d’exportation pratique dans le menu «Options» en haut à droite.

Potentiel d’optimisation sur les polices et la navigation

Lors de nos bêta-tests, la nouvelle manipulation des polices personnelles a soulevé quelques critiques. Visiblement, il n’est plus possible de les intégrer que via PHP ou theme.json. Or, cela devrait s’avérer compliqué pour bon nombre d’utilisateurs peut-être moins chevronnés techniquement.

C’est d’autant plus dommage que tous les exploitants de sites web ne souhaitent pas utiliser Google Fonts et préfèrent rester indépendants de Google. En effet, les considérations concernant la conformité avec la législation sur la protection des données doivent être prises en compte. Si le visiteur d’un site web refuse les cookies de tiers, les polices Google ne pourront par exemple pas être chargées. Le site web concerné risque alors de paraître beaucoup moins joli, car WordPress appliquera dans ce cas une police par défaut. Ainsi, une police serif pourra être affichée là où elle ne le devrait pas.

Autre problème: la création et la modification de la navigation. Certes, une nouvelle manipulation a déjà été introduite avec WordPress 5.9, permettant de créer les éléments de navigation de manière beaucoup plus détaillée et offrant donc beaucoup plus de liberté aux designers.

Néanmoins, la nouvelle navigation devrait sembler plus complexe, fastidieuse et chronophage à bien des utilisateurs. Pour certains paramètres, les modifications ne sont pas clairement visibles sur les menus et le processus d’édition peut s’avérer réellement complexe. En particulier, les administrateurs qui utilisent WordPress depuis longtemps auront besoin d’un certain temps d’adaptation.

Enfin, les tests de la version bêta de WordPress 6.0 ont également révélé que le nouveau bloc de navigation présentait encore quelques erreurs. Il faut s’attendre à ce que tous les bugs ne puissent être corrigés d’ici au lancement officiel de la version 6.0.

Info
Le 25 mai 2022, c’est-à-dire le lendemain de la sortie officielle de WordPress 6.0, une rencontre est organisée à Zurich pour tous les utilisateurs intéressés de la communauté WordPress locale. Vous trouverez sur cette page de plus amples informations sur le WordPress Zurich Meetup.

Regard vers l’avenir: quelles perspectives pour WordPress?

Bien sûr, WordPress 6.0 n’est pas le dernier chapitre de l’histoire. Comme d’habitude, les développeurs se pencheront très bientôt sur le développement de nouvelles fonctionnalités, d’optimisations fonctionnelles, de correctifs et d’améliorations d’usability. Si vous souhaitez savoir sur quelles fonctionnalités la communauté de développeurs travaille actuellement, vous pouvez vous informer sur la page Feature Projects Overview de wordpress.org. Le Bugtracking est lui aussi visible publiquement à tout moment.

Si aucune date de lancement n’a été indiquée sur la Roadmap officielle pour les prochaines versions de WordPress (p. ex. la version 6.1), les auteurs renvoient à la planification de long terme concernant l’intégration complète de l’éditeur Gutenberg selon les quatre étapes décrites précédemment.

Utiliser WordPress 6.0 dès maintenant avec Hostpoint

Si vous avez envie de lancer votre propre projet de site web avec WordPress 6.0 ou de mettre à jour votre site web existant sur la nouvelle version, vous pouvez le faire avec Hostpoint. D’après la Roadmap de développement, WordPress 6.0 devrait être lancé le 24 mai 2022 et sera mis à la disposition des clients de Hostpoint peu après.

Ceux qui utilisent déjà une version antérieure de WordPress peuvent exécuter la mise à jour à la version 6.0 directement dans l’environnement d’administrateur de WordPress. WordPress 6.0 peut être fraîchement installé en un seul clic dans le Control Panel Hostpoint en toute facilité. Sur hostpoint.ch/fr/wordpress, les nouveaux clients peuvent le tester gratuitement pendant 30 jours avec un pack d’hébergement WordPress sur mesure.

Organisation d’images pour illustrer un beau site Web sur la photographie de voyage Anordnung von Bildern zur Veranschaulichung einer schönen Website über Reisefotografie

Créer un site Web sans se casser la tête?

Avec notre outil de création de sites Web «Sites», c’est possible! Vous pouvez créer vous-même votre propre site Web en quelques clics et sans connaissances techniques préalables. C’est un jeu d’enfant!

Tester Sites gratuitement pendant 30 jours Tester Sites gratuitement pendant 30 jours